Rôle du béthanéchol dans le traitement des régurgitations du nourrisson

Régurgitation bébé : comment y mettre fin ?

Les régurgitations sont très fréquentes chez les nourrissons. Elles surviennent généralement dans l’heure qui suit la tétée. Il existe plusieurs solutions pour soulager ces régurgitations, comme un changement dans l’alimentation ou dans la posture du nourrison lors de la tétée. Cependant, il est parfois nécessaire d’y adjoindre la prise de béthanéchol.

Votre bébé régurgite : faut-il s’inquiéter?

Les régurgitations du nourrisson sont assez courantes et il ne faut pas les confondre avec des vomissements.  Attention, il faudra suspecter un reflux gastro-oesophagien en cas de régurgitations plus intenses, plus fréquentes et qui se produisent à distance des tétées.

Dès que le bébé commence à marcher, il cesse généralement de régurgiter. C’est pourquoi on est en droit de se poser des questions si ce phénomène devient récurrent et s’il ne cesse pas à mesure que le nourrisson grandit. Là, il convient en effet de déterminer quelles sont les causes de ces régurgitations. Avant de remettre en cause l’allaitement maternel, il vaut mieux consulter votre pédiatre afin d’en savoir davantage.

Pourquoi un bébé régurgite-t-il ?

Les cas de régurgitation sont nombreux durant les premiers mois de la vie d’un nourrisson, et peuvent être dûs à différentes causes. Il peut s’agir de la compression du ventre du bébé lorsque celui-ci est en position assise, mais aussi du simple fait que durant ses premiers de vie, le bébé ne se nourrit que de lait infantile, qui est un aliment liquide et qui donc a la propriété de remonter plus aisément l‘œsophage que les aliments solides. Lorsque la diversification alimentaire est mise en place, les régurgitations sont moins nombreuses dans la majeure partie des cas. De même, si l’on retire le biberon au bébé pendant la tétée, de manière à ce qu’il puisse évacuer l’air en faisant un rot, cela peut aider l’enfant. Un bébé qui tète peut aussi subir un réflexe d’éjection fort (REF) provoqué par un flux de lait maternel si rapide et si intense que le nourrisson ne peut l’ingérer correctement.

Quand et pourquoi s’inquiéter d’un reflux gastro œsophagien ?

Lors de la consultation, le pédiatre peut ne rien déceler de particulier chez un nourrisson qui régurgite. Cela étant, lorsque vous constatez des comportements qui sont à vos yeux inquiétants,il est évidemment recommander d’en parler avec le médecin. Les situations où la régurgitation est un symptôme alarmant sont les suivantes :

●      le nourrisson pleure et souffre clairement de ses régurgitations

●      vous trouvez des traces de sang dans le contenu de l’estomac qu’il a régurgité

●      il dort mal et peu et vous le voyez s’agiter durant son sommeil

●      votre enfant perd du poids

●      le bébé vomit en jet le lait qu’il a bu juste quand la tétée se termine : ce ne sont pas régurgitations au sens propre, mais probablement des vomissements qui doivent être prise en charge afin d’éviter une déshydratation

Qu’arrive-t-il à mon bébé qui régurgite ?

La présence d’un ou plusieurs des signes ci-dessus montre que la fonction anti reflux du système digestif du bébé ne fonctionne pas ou fonctionne mal et qu’il peut souffrir :

●      d’une intolérance liée à la consommation de lait de vache, certains bébés étant allergiques aux protéines de celui-ci

●      d’une oesophagite, qui est une inflammation de la muqueuse de l’œsophage

●      d’un dysfonctionnement du système digestif dû à une anomalie anatomique

●      de problèmes chroniques au poumon

Quel rôle peut jouer le béthanéchol dans le traitement des régurgitations ?

Des solutions hygiéno-diététiques sont généralement proposées aux parents dont le bébé souffre de régurgitations telles que laisser 3 heures d’intervalle entre chaque repas, ne pas donner de repas trop copieux le soir, éviter le chocolat et le sucre dans le lait. On peut également agir sur la posture du bébé, par exemple relever la tête du lit, maintenir l’enfant en position verticale pendant la tétée. Si ces mesures sont inefficaces, ils peuvent à nouveau s’adresser à leur pédiatre et celui-ci prescrira :

●      en première intention du julep gommeux, seul ou en association au carbonate de calcium

●      ensuite des inhibiteurs de la pompe à proton, type Oméprazole

●      puis, dans les cas où ces solutions ne sont pas entièrement satisfaisantes, du béthanéchol

Qu’est-ce que le béthanéchol et comment l’obtenir ?

Le béthanéchol est une molécule qui a la capacité d’aider le nourrisson à ne plus régurgiter et à ne plus avoir de coliques. De quelle manière ? En améliorant la motilité de l’estomac, il favorise le bien-être du nourrisson qui a des problèmes récurrents de régurgitations. Une fois prescrit par la praticien, le béthanéchol doit être mis au point par des spécialistes de la préparation magistrale. Pour l’obtenir, il est donc impératif de se tourner vers une pharmacie spécialisée dans la préparation magistrale de béthanéchol, recommandée par le médecin.

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de toutes nos fonctionnalités !

Besoin d'un conseil ?

Autorisé par l'ARS à réaliser des préparations magistrales -
Certification ISO 9001:2015

Agence régionale de santé