Pourquoi les antibiotiques, c’est pas automatique ?

Le slogan « les antibiotiques, c’est pas automatique » a marqué les esprits depuis plus de 10 ans en France. Il a été instauré par la Sécurité Sociale dans le but de diminuer la consommation d’antibiotiques dans le pays. En effet, la France était un des plus grands consommateurs d’antibiotiques au monde et c’est également un des premiers endroits où « l’antibiorésistance » s’est manifestée. L’antibiorésistance, c’est l’adaptation des bactéries aux attaques antibiotiques qui mettent en échec le ou les traitements. Cette résistance entraîne de nombreux problèmes de santé publique car des pathologies évoluent vers des formes plus sévères entraînant parfois de lourdes hospitalisations voire même la mort.

Aujourd’hui, la France n’est plus le premier consommateur d’antibiotique mais la consommation, bien qu’en légère baisse en 2014, reste très préoccupante. Mais la consommation mondiale grandit reproduisant les mêmes conclusions qu’en France. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lance cette semaine la première semaine pour le bon usage des antibiotiques. C’est l’occasion de faire le point sur la prise de ces anti-infectieux :

  • Un antibiotique n’agit que sur des bactéries
  • Un ou plusieurs antibiotiques agissent sur une sélection plus ou moins large de bactéries
  • Ils n’ont aucun effet sur les virus
  • Les contre-indications, précautions d’emplois et effets indésirables sont nombreux

Connaissant cela :

  • Prenez des antibiotiques seulement s’ils ont été prescrits par un professionnel de la santé dûment qualifié
  • Suivez toujours jusqu’au bout le traitement prescrit, même lorsque vous vous sentez mieux, en respectant les modalités de prises
  • N’utilisez jamais des antibiotiques restants d’une prescription précédente
  • Ne partagez jamais des antibiotiques avec d’autres personnes
  • Prévenez les infections en vous lavant régulièrement les mains, en évitant les contacts avec les personnes malades et en veillant à être à jour dans vos vaccinations

Ainsi, vous lutterez contre la résistance aux antibiotiques, vous permettrez aux patients les plus infectés de s’en sortir et vous n’entraverez pas les avancées médicales.

Plus d’info :

http://www.who.int/mediacentre/events/2015/world-antibiotic-awareness-week/fr/

http://ansm.sante.fr/content/download/82737/1045315/version/1/file/Bilan-surveillance_antibio_invs-ansm-2.pdf

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS

Les actualités en rapport avec cet article

Les conseils en rapport avec cet article

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de toutes nos fonctionnalités !

Besoin d'un conseil ?

Autorisé par l'ARS à réaliser des préparations magistrales -
Certification ISO 9001:2015

Agence régionale de santé